prêt immobilier

Guide de rachat de prêt immobilier

Vous avez fait l’acquisition d’un bien immobilier grâce à un prêt que vous remboursez actuellement. Cependant, vous constatez que les taux de votre prêt sont bien plus élevés, que ceux pratiqués en ce moment. Il est possible de renégocier le prêt pour en améliorer les conditions. Découvrez dans ce contenu l’essentiel sur le rachat de prêt immobilier.

Qu’est-ce que le rachat de prêt immobilier ?

Le rachat de prêt immobilier permet à un emprunteur de solder son prêt actuel par un autre prêt. Ce dernier prêt peut venir d’une autre banque ou d’un quelconque établissement financier. L’objectif de cette opération est de profiter d’un meilleur taux et donc de faire des économies. Si vous êtes intéressé par un rachat de prêt immobilier, vous pouvez contacter un courtier en prêt immobilier.

Le principe et le fonctionnement du rachat de prêt immobilier

Le rachat d’un prêt immobilier permet de remplacer un emprunt immobilier en cours par un nouveau à un meilleur taux. Toutefois, pour que cette transaction soit profitable à l’emprunteur, il devra d’abord examiner les frais associés au rachat. Ensuite, il devra s’assurer que ces frais seront totalement neutralisés par les gains de la renégociation.

Les frais concernés par le rachat de prêt immobilier

  • Les pénalités de remboursement anticipé : ils constituent le principal élément de défense dans ce type de transaction. La loi a fixé ce montant à 6 mois d’intérêts et 3 % du capital restant.
  • Les frais de garantie : l’emprunteur à l’obligation de s’acquitter des frais de mainlevée et des frais de la nouvelle garantie pour racheter le prêt. À titre d’exemple, la levée des frais d’hypothèque est généralement fixée à 2 % de l’emprunt restant. À cela, s’ajoutera les frais d’inscription de la nouvelle hypothèque.
  • Les frais de dossier et de transfert de compte : les banquiers facturent toujours des frais de souscription au transfert de banque et au nouveau prêt.

La durée du prêt

Une telle opération sera intéressante, seulement si la durée déjà écoulée de l’emprunt en cours est inférieure à la durée restante. Dans le cas échant, le nombre de mensualités restantes ne pourraient pas compenser le coût de la mise en place du rachat. Pour un prêt de 10 ans, le rachat ne sera profitable que s’il est effectué sur les 5 premières années.

Le taux d’intérêt à appliquer

La différence entre le taux du prêt en cours et celui du nouveau prêt doit être au moins de 1.2 %. Ce n’est qu’à partir de ce moment, que l’opération de rachat sera avantageuse. Cependant, pour que cela soit valable, le calcul de la différence doit être fait uniquement sur le temps restant du prêt immobilier.

Le montant du nouvel emprunt

Pour faciliter la tâche à l’emprunteur, certains frais générés par la transaction seront ajoutés au montant dû restant. Cela lui évitera alors un versement lourd unique. Le remboursement se fera donc tout au long des nouvelles mensualités.

Quels sont les avantages du rachat de prêt immobilier ?

Le rachat du crédit immobilier à de nombreux avantages pour toutes les parties prenantes. Il permet de :

  • Réduire le coût du prêt : l’emprunteur peut profiter d’un taux plus bas.
  • Changer la durée du remboursement : il permet de réduire ou d’allonger la durée de remboursement. Si le taux est plus bas et que vous maintenez vos mensualités, vous pourrez réduire la durée de remboursement.
  • Changer de garantie : il vous permet de passer de la garantie sur votre hypothèque à un PPD (Privilège de Préteur de Deniers) ou une caution.
  • Modifier l’assurance de prêt : les lois Lagarde de 2010 et Hamon de 2014 vous donnent la possibilité de changer votre compagnie décès invalidité. Étant donné que ce secteur est très concurrentiel, vous pourrez aisément obtenir un meilleur taux.

En définitive, le rachat d’un prêt immobilier à de nombreux avantages pour les deux parties. Cependant, il faut rester attentif pour ne pas faire une mauvaise affaire.

Laisser un commentaire